Water Polo

Le PAN se complique la vie

Nul match n’est gagné d’avance. Comme par le passé, les Aixois l’ont appris à leurs dépens samedi soir lors de la 9e journée du championnat. Une semaine après leur victoire de prestige contre Marseille, les coéquipiers de Quentin Vander Meulen sont tombés de leur petit nuage. Ils ont laissé leur belle mécanique s’enrayer devant une équipe de Tourcoing pugnace. Les Aixois pourront s’en vouloir longtemps d’avoir laissé filer deux points au terme d’une rencontre où ils auront montré deux visages radicalement différents. Une baisse de régime qui se paie cash. 

Terminer l'année en beauté

Après la victoire flamboyante dans le derby, le PAN entend enchainer un sixième succès de rang pour boucler l'année 2018 en beauté et se mettre dans les meilleures dispositions pour la phase retour. De la qualité de la prestation réalisée face au leader marseillais découle désormais une quasi-obligation d'excellence. Le PAN sait qu'il peut le faire et tout le monde attend de lui ce niveau de jeu. Aller jouer à Tourcoing, ce n'est certes pas un PAN-CNM, mais ça peut être tout aussi, voire plus compliqué.

Le PAN s’est sublimé

Entre le PAN et le grand frère marseillais, c’est une longue histoire. On aura presque tout vécu dans ce derby, mais ce match a certainement gagné une place de choix dans la légende des Aix-Marseille au même titre que l'exploit réalisé la saison passée en demi-finale des play offs. 

L'heure du grand rendez-vous

Comme chaque année, ce derby aux herbes provençales aura une saveur bien particulière. Ce PAN-CNM cristallise l’attention, qu’on le veuille ou non. C’est une véritable passion qui anime désormais ce rendez-vous. En tous les cas nettement plus forte que par le passé où Marseille régnait sans partage. Comme dirait l’autre, les choses ont bien changé depuis l’année dernière. Aujourd’hui le petit frère est en mesure d’inquiéter le grand frère. 

Le PAN à toute vitesse

Et de 4. Le Pays d’Aix Natation a signé sa quatrième victoire consécutive dont trois à l’extérieur. Face à Douai, les hommes d’Alexandre Donsimini ont livré un match sérieux du début à la fin. Jamais inquiétés, ils ont construit leur victoire de façon progressive en maitrisant les débats. Pour cela, ils se sont appuyés sur une solide défense leur permettant de garder le contrôle de la rencontre. Privés de solutions offensives, les nordistes ne peuvent réagir. A la pause, le PAN mène déjà 7 à 1. A la reprise, les débats semblent plus équilibrés.

Prolonger la série contre Douai

C’est dans la peau d’un favori en pleine confiance que le PAN se déplace à Douai ce samedi (19h00) en ouverture de la 7e journée du championnat Elite. Vexés d’avoir perdu deux fois d’un but contre Montpellier et Strasbourg, les Aixois n’ont pas tardé à réagir. Et quelle réaction ! Depuis trois journées, les hommes d’Alexandre Donsimoni roulent à un train d’enfer. Reims, Nice et Sète l’ont appris à leurs dépens. Pointée du doigt en début de saison pour son manque d’efficacité, l’attaque du PAN carbure désormais à plein régime. Pas moins de 52 buts marqués lors des trois derniers matches.

Le PAN hausse le ton

Il n’y a pas eu photos. Le PAN était beaucoup trop fort pour la lanterne rouge du championnat. Les Aixois qui restaient sur deux bons résultats convaincants à l’extérieur face à Reims et Nice se devaient de confirmer. Après une première période dite d’observation où les Aixois tardaient à rentrer dans la partie (4-2), le match était enfin lancé. Dès lors, les coéquipiers de Ruben de Lera ne vont accorder aux Héraultais aucun véritable instant pour exister. Les hommes d’Alexandre Donsimoni gardent la mainmise sur le jeu. Leur bloc défensif est redoutable.

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN
"Une très belle saison"

Il n'y a aucune actualités pour le moment

Newsletter du PAN

Entrez votre e-mail ci-dessous

Afin de recevoir nos newsletter, veuillez saisir votre adresse e-mail.