Water Polo

Un rebond dans l’Hérault ?

A cinq journées de la fin du championnat, la course au Top 4 fait rage. Si Strasbourg et Marseille sont assurés de jouer les play-offs, trois équipes se disputent farouchement les deux dernières places. Bien installé sur le podium à égalité de points avec Nice, les Aixois semblent bien partis pour atteindre le premier Final Four de leur histoire. Reste un dernier effort à fournir pour obtenir le précieux sésame. Battus par Marseille le week-end dernier, les coéquipiers de Quentin Vander Meulen se sont vite replongés dans les futures échéances.

Une troisième période payée cash

Comme à son habitude, le derby des Bouches du Rhône a tenu toutes ses promesses. Dans une ambiance des grands soirs, la rencontre s’est jouée dans un centre aquatique de Venelles à guichets fermés. Un peu plus de 700 supporters avaient pris place dans les tribunes. Avec appétit, les Marseillais prennent la rencontre par le bon bout. Ils trouvent la faille avec une certaine réussite. Cela ne pouvait pas plus mal commencer pour le PAN (0-3).

Un derby ça se gagne

Sevré de compétition pendant plus d’un mois, le PAN commençait à avoir des fourmis dans les jambes. N’allaient pas croire que les Aixois se soient tournés les pouces en attendant que ça se passe. « Avant que les internationaux ne rejoignent leur sélection, on a profité de la première semaine pour faire un travail foncier de façon à recapitaliser de la condition physique. On s’est aussi focalisé sur l’aspect défensif avec beaucoup de travail technique » explique le coach. 

Garder le vent en poupe

Le mois de janvier est terminé, la Coupe de la Ligue aussi. Après son coup de froid contre Montpellier en quart de finale,  le PAN a maintenant le regard tourné vers l’avenir et une deuxième partie de saison pleine d’enjeux sur le front du championnat. Bien installés sur le podium derrière Marseille et Strasbourg, les Aixois n’ont qu’une obsession en tête, se qualifier pour le Final Four. Le choc contre Marseille le 10 mars et surtout la confrontation ultra importante à Montpellier le 17 seront déterminants. 

Le PAN devra s'en contenter

Le Pays d’Aix Natation termine l’édition 2018 de la Coupe de la Ligue à la cinquième place. Un classement synonyme de déception tellement les Aixois nourrissaient de grosses ambitions. Après la terrible désillusion du quart de final perdu contre Montpellier, la bande à Ugo Crousillat a su relever la tête. D’abord en s’imposant contre Noisy (13-8) samedi puis contre Lille (16-9) dimanche.  « C’est une victoire, mais pas de quoi être satisfait vu ce que nous avons produit. Un tournoi où nous avons multiplié les erreurs.

La réaction qu’il fallait

Au lendemain de la désillusion en quart de finale de la Coupe de la Ligue, les Aixois se devaient de relever la tête ce samedi face Noisy le Sec. Pas question pour les hommes d’Alexandre Donsimoni de rester sur un échec. Dos au mur, le PAN ne pouvait pas décevoir une seconde fois. Il fallait absolument relancer la machine. Dès l’entame de la rencontre, les Aixois se ruent à l’abordage. A la baguette, un Milos Vukicevic omniprésent. Le Serbe inscrit 3 buts dans le premier quart temps (5-1). Toute la ligne d’attaque tente sa chance.

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN