Ne pas se poser de question

Fort de sa victoire à Montpellier le week-end dernier, le PAN devra faire le boulot face à Lille samedi soir (18h45) à Venelles pour consolider sa place sur le podium. Car il n’est pas question pour les Aixois de vivre la même mésaventure que la saison dernière.
Vendredi, 23 mars, 2018

Des souvenirs douloureux risquent de refaire surface l’espace d’un court instant samedi soir au centre aquatique de Venelles. Il y a un an quasiment jour pour jour, le PAN avait dit adieu à la course au Top 4 après s’être incliné devant une équipe lilloise opportuniste. Cette fois-ci il n’est pas question pour les coéquipiers de Quentin Vander Meulen de revivre un tel scénario. « Je pense que l’on apprend de nos erreurs. On s’est bien préparé cette semaine pour être le plus conquérant et le plus dominateur possible. Il est certain que si on joue relâcher en défense on aura que la monnaie de notre pièce. Il ne faut surtout pas tomber dans un match galère, car cela risque d’être compliqué si on les laisse espérer. A nous d’assumer notre statut.  Il n’y a aucune raison de se mettre la pression. Faut juste être sérieux, professionnel et penser au collectif » insiste le capitaine. 

Lille n’est pourtant pas un cador du championnat. Sixièmes de Pro A, à douze points du cinquième, les hommes de Jonathan Ghesquière n’ont jamais battu une équipe de tête cette saison. Ils ne se sont d’ailleurs imposés que deux fois à l’extérieur contre Douai (9e) et Sète (8e). « C’est une équipe en constante progression qui a tout de même accroché Montpellier au mois de décembre. Elle s’appuie en ce moment sur trois joueurs particulièrement en forme et en confiance à savoir l’international Cédric Rocchietta, notre ancien Aixois Ciaran James et le gaucher italien Ivan Krisman » reconnait Quentin Vander Meulen. Si la vigilance est toujours de rigueur, les Aixois préfèrent se concentrer sur leur jeu. Ils savent qu’une victoire contre Lille leur ouvrira quasiment les portes des phases finales. 

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN