Se faire plaisir quoiqu'il arrive

La mission aixoise s’annonce de taille face aux Hongrois de OSC Budapest samedi soir en huitième de finale retour de l’Euro Cup. Sévèrement battus à l’aller, les coéquipiers d'Enzo Khasz ont un handicap de 16 buts à remonter. Mais le plus important sera de faire de son mieux avant de quitter cette magnifique campagne européenne.
Vendredi, 5 mars, 2021

Qu’on se le dise… il faudra une Team Pirates des grands soirs samedi pour renverser les Hongrois. Après la déroute 6-22 à Yves Blanc, les joueurs d’Alexandre Donsimoni ne sont clairement pas en position favorable. Cependant, n’allez pas croire qu’ils iront en Hongrie en mode touriste ou pire en baissant les yeux devant leur adversaire. Ils comptent bien savourer à fond ce huitième de finale historique, se battre jusqu’au bout en affichant leur vrai visage. L’idée n’est pas d’aller chercher une qualification, car la mission parait juste impossible, mais bel et bien de préparer les futures échéances. En manque de sensation depuis la reprise hivernale, les Aixois n’ont que très peu joué ensemble ces deux derniers mois. Le tournoi de qualification olympique auquel ont participé six internationaux, l’absence de matchs amicaux pendant la trêve, et les restrictions imposées par la situation sanitaire n’ont franchement pas aidé.

« Après la contre-performance de la semaine dernière où même si OSC est une équipe bien supérieure à la nôtre, on n’a pas montré notre vrai visage. Le but de ce match retour, au-delà du résultat est de retrouver une entente collective et un état d’esprit qui était les nôtres avant la trêve internationale. Ce match doit également nous servir à préparer au mieux la suite du championnat en retrouvant des certitudes en tant qu’équipe » souligne le capitaine aixois Enzo Khasz. Il est donc important pour le Pays d’Aix Natation de retrouver le rythme de la compétition. Quoi de mieux que cette rencontre de Coupe d’Europe face à cette belle équipe de OSC Budapest pour remettre les gaz. 

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN