Un vrai choc au sommet entre le leader et son dauphin

L'affiche est trop belle pour ne pas être présent samedi soir (18h45) au centre aquatique de Venelles. Le Pays d'Aix Natation, deuxième du championnat reçoit le leader Strasbourg. Le vainqueur de ce duel sera proclamé champion d'automne de la Pro A.
Jeudi, 14 décembre, 2017

Impatient. C’est le mot qui raisonne dans la tête des joueurs à l’approche du choc au sommet qui va opposer samedi le Pays d’Aix Natation et le leader Strasbourg. Car pour la première fois depuis bien longtemps, les deux premiers du championnat vont s’affronter dans un véritable mano à mano pour conquérir le titre honorifique de champion d’automne. Jusqu’ici seuls Marseille, Nice et Montpellier nous avaient habitués à ce genre de rendez-vous luxueux. Cette fois, l’affiche est inédite. D’un côté le PAN, deuxième du général avec 18 points, meilleure attaque de la Pro A avec 104 buts inscrits, de l’autre le leader Strasbourg, meilleure défense avec seulement 32 buts encaissés. C’est presque deux fois moins que les Aixois. « Comme Strasbourg, nous avons eu deux semaines pour bien préparer cette affiche que tout le monde attend. On en a notamment profité pour travailler tactiquement. Face à cette équipe qui impressionne depuis le début de la saison, je pense que nous sommes prêts. Pour espérer l’emporter, ce sera à nous d’imposer notre jeu » souligne Alexandre Donsimoni. Une chose que les Aixois ont toujours eue de la peine face aux Alsaciens. Depuis 4 ans, Strasbourg domine de la tête et des épaules au tableau des confrontations avec 8 victoires lors des 8 derniers matches. « Pour l’expliquer, je dirai que c’est lié à un prototype de joueurs expérimentés qui parviennent à installer un faux rythme avec une science parfaite du water-polo ». Alors samedi, la bande à Ugo Crousillat tentera de briser cette série noire. « Être champion d’automne est un titre honorifique qui ne rapporte absolument rien. Cela voudra simplement dire que l’on aura qu’une seule défaite. Et à moins d’un gros cataclysme sur la phase retour, on sera dans les 4 à la fin. Si on perd, ce ne sera pas la catastrophe, néanmoins ce serait compliqué, car on resterait à portée de fusil du quatrième et du cinquième. Jusque là on s’est montré intraitable à domicile. On peut être satisfait de nos performances contre Nice et Montpellier. Comme on dit l’appétit vient en mangeant. Devant ce genre de rendez-vous, nous sommes plus décomplexés qu’avant. On ne se fait plus une montagne de recevoir le leader. L’opportunité est trop belle ». Pour la venue de Strasbourg, le technicien aixois pourra compter sur un groupe au grand complet et déterminé. 

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN

Il n'y a aucune actualités pour le moment

Newsletter du PAN

Entrez votre e-mail ci-dessous

Afin de recevoir nos newsletter, veuillez saisir votre adresse e-mail.