Actualités

Place au championnat

La récente campagne européenne qui s’est arrêtée au stade du deuxième tour leur a donné soif. « Il y a encore un peu d’amertume. On a raté le coche contre Split. On aurait pu aller bien plus loin dans la compétition ». En tous les cas, l’enchainement des matches de haut niveau a apporté des enseignements et aussi des certitudes au groupe. « Jouer ce genre de rendez-vous doit nous enrichir, nous donner une maturité pour nous empêcher de perdre des points bêtement » explique Alexandre Donsimoni.

La fin d'une belle aventure

Il n’a pas manqué grand-chose aux Aixois pour réaliser l’exploit. Il n’a pas eu lieu, mais ils ont tout donné. Au moment d'affronter le champion d'Europe en titre dimanche midi, l'esprit était forcément ailleurs et on le comprend. Face à l'armada Hongroise, les Aixois ont tout de même jouer le jeu. La fin est toujours triste, car il restera ce gout d’amertume dans la bouche au soir de la défaite contre les Croates de Split. Mais on retiendra surtout que le Pays d’Aix Natation a montré les vertus qu’on attend de lui à savoir l’abnégation, la combativité et la solidarité.

Que de regrets pour le PAN

On attendait avec impatience cette confrontation décisive pour l’accession au troisième tour de la Ligue des Champions. Au lendemain de leur victoire contre les Néerlandais d'Alphen, les Aixois n’ont pas déçu, une fois de plus. Déterminés et appliqués, les hommes d’Alexandre Donsimoni sont parfaitement rentrés dans leur match. Face à l’armada du Jadran Split, le PAN a le plus souvent maitrisé les débats. A l’arrivée, il s’en est fallu de peu pour que la Team Pirates écrive la plus belle page de son épopée européenne.

Le PAN déroule contre Alphen

Il n’a pas fallu bien longtemps aux Aixois pour prendre le contrôle des opérations. A la fin de la première période, le match semblait déjà plié (6-0). Pris de vitesse, la défense néerlandaise ne pouvait rien face aux assauts répétés de Romain Blary et Enzo Khasz. L’addition allait même s’alourdir dans le deuxième quart temps (10-0). Le PAN était sur un petit nuage. Dès lors, les hommes d’Alexandre Donsimoni n’avaient plus qu’à gérer leur confortable avance se permettant au passage quelque largesse en défense.

CLUB DES PARTENAIRES DU PAN

Il n'y a aucune actualités pour le moment

Newsletter du PAN

Entrez votre e-mail ci-dessous

Afin de recevoir nos newsletter, veuillez saisir votre adresse e-mail.